Revalorisation de la grille après trois séances de négociation intense

Revalorisation de la grille après trois séances de négociation intense

Plus de 1 000€ d’augmentation pour l’année 2023 sur les minimas de la branche Telecom, c’est fait !

 

Dans un contexte d’inflation galopante, La CFTC a négocié et signé l’accord du 20 janvier 2023 sur les salaires minimums de la branche Telecom.

 

Après 3 séances de négociation intense, votre fédération CFTC Média+ a obtenu une revalorisation de la grille de tous les seuils de rémunération.

 

Par exemple sur la rémunération minimum annuelle :

  • Le statut Etam C1 passe de 22 364€ à 23 595€, soit 1231€ d’augmentation annuelle
  • Le statut Cadre E2 passe de 42 404€ à 43 889€, soit 1485€ d’augmentation annuelle
  •  

Ce n’est pas tout, l’accord prévoit un nouveau rendez-vous avec la délégation des employeurs (Humapp) avant la fin du premier semestre.

 

Ce rendez-vous permettra de s’assurer que ces augmentations restent cohérentes au regard d’une inflation dont l’évolution est incertaine dans les prochains mois.

Vous êtes Etam ou cadre et vous avez rejoints une entreprise du secteur Telecom en 2022 ?

Le conseil de votre représentant CFTC :

  1. Vérifiez votre qualification précise sur votre bulletin de paie et votre salaire annuel sur votre contrat de travail
  2. Comparez votre salaire annuel et les minimas conventionnels que nous venons de négocier (retrouvez les sur notre site h)
  3. En cas d’écarts en votre défaveur, demandez à votre manager ou votre contact RH de corriger la différence, c’est votre droit !
  4.  

A noter que ces minimas s’appliquent aussi pour tous les contrats pros et les apprentis, le pouvoir d’achat de nos jeunes collègues est particulièrement impacté par l’inflation.

 

L’accord ne s’applique pour l’instant qu’aux entreprises adhérentes à l’Humapp, pour les autres, il faut que l’accord soit étendu à toutes les entreprises du secteur et le ministère du travail doit valider l’extension.

Rapprochez-vous de vos élus CFTC pour davantage d’explications.

 

Les prochaines négociations de la branche porteront sur l’emploi des salariés en situation de handicap.

 

Vous pouvez compter sur la CFTC pour négocier dans l’intérêt de tous les salariés de la branche Telecom !

 

Les parties signataires du présent accord conviennent de majorer de 5,5 % les salaires minima

annuels des groupes A et B de la grille ainsi que le niveau d’accueil (seuil 1) du groupe C.

Les seuils 1bis, 2 et 3 du groupe C, le groupe D ainsi que le niveau d’accueil (seuil 1) du groupe E sont majorés de 4 %.

Les seuils 1 bis, 2 et 3 du groupe E sont majorés de 3,5 %.

Les groupes F et G sont majorés de 3 %.

En conséquence, les salaires minima annuels conventionnels par groupe de classification tels

que prévus à l’article 6-1-3 de la convention collective nationale des télécommunications (tel

que modifié par l’Accord du 28 janvier 2022), arrondis à l’euro supérieur, s’établissent comme suit en 2023, sur la base d’une durée du travail de 35 heures hebdomadaires :